Comment traiter la dermatite interdigitée ou maladie de Mortellaro ?
dermatite chez  les vaches

La dermatite interdigitée, ou maladie de Mortellaro, est une maladie très contagieuse multifactorielle, résultant de l’exposition de la peau entourant les onglons à des bactéries du genre Treponema.

Elle est souvent introduite dans une exploitation suite à l’achat d’un animal porteur. Inconnue avant les années 1970, elle est devenue aujourd’hui, une des causes majeures de boiterie chez la vache laitière, avec des répercussions importantes tant sur le bien-être des animaux que sur la productivité des troupeaux atteints.

Une fois introduite dans un troupeau, elle provoque des épisodes récurrents de boiteries, et son éradication est quasi impossible.
Des études ont été réalisées et permettent aujourd’hui d’aider à contrôler cette maladie.

L'origine de la dermatite interdigitée :

La dermatite digitée, appelée aussi maladie de Mortellaro, a été décrite pour la première fois en 1974 à Milan par Cheli et Mortellaro. Elle a été mise en évidence en France dans les années 1980. Cette maladie semble être de plus en plus fréquente dans les élevages français et pose de nombreuses questions sur sa gestion dans le long terme. Une fois introduite dans un élevage, elle est très rarement éradiquée et réapparaît sous forme de flambées successives.

La maladie de Mortellaro est aujourd’hui une pathologie très souvent présente en élevage laitier.

La dermatite interdigitée résulte de l’exposition des animaux aux bactéries du genre Treponema. Ces bactéries sont nécessaires pour que la maladie apparaisse mais elles ne produiront la maladie que dans certaines conditions :

  • l’infection ne s’installe que s’il y a au préalable une fragilisation de la peau digitée (sols humides, sales et/ou traumatisants)
  • d’autant plus si on a une incapacité de l’hôte (la vache) à combattre l’infection (blessure, et/ou défaut de réponse immunitaire).
  • L’hygiène du logement semble également être importante dans son apparition et sa persistance au sein d’une exploitation.

Certaines vaches sont plus sujettes à développer la dermatite, probablement du fait de différences anatomiques et/ou de différences dans la qualité de la réponse immunitaire. Ces vaches auront tendance à être plus facilement atteintes et à manifester la maladie de manière répétée.
Les fortes productrices et les vaches de race Prim’Holstein semblent plus sensibles à la maladie.
Les vaches à fort niveau de production sont plus exposées au risque de dermatite.

Comment traiter la dermatite interdigitée chez les bovins ?

En l’absence de vaccins efficaces, la prévention et le contrôle de la dermatite digitée doit nécessairement reposer sur la mise en place conjointe de mesures médicales et hygiéniques. Les plus importantes sont :

- Une détection et un traitement précoce des animaux atteints : cela permet d’augmenter les chances de guérison et d’éviter la propagation de la maladie.
- Le maintien d’un environnement propre et sec afin de favoriser la résistance de la barrière cutanée.
- Le parage régulier des onglons sur l’ensemble du troupeau afin de favoriser la santé du pied.

Vital Concept vous propose la gamme H3 Care, rigoureusement sélectionnée pour vous apporter une totale satisfaction dans le traitement et la prévention de la dermatite.

Les solutions de la gamme H3 Care sont composées d’oligos-éléments chélatés au fort pouvoir liant tel que le cuivre aux propriétés antibactériennes qui influencent sur la dureté de la corne et le zinc au pouvoir cicatrisant sur l’épithélium et la corne. Ces produits adhèrent parfaitement au sabot et sont efficaces même en présence de matières organiques. Elles sont respectueuses de l’éleveur et de l’animal et sont sans résistance bactérienne aux antibiotiques.

Le traitement Collectif de la dermatite

En pédiluve

H3 Care Aqua est la solution alternative à l'association du formol et du sulfate de cuivre pour vos pédiluves .La désinfection doit être répétée toutes les 2 semaines ou au moins une fois par mois. Notre conseil : remplir le pédiluve sur une hauteur minimale de 12 cm pour recouvrir la totalité de l’onglon.

Il est possible que dans les troupeaux sévèrement atteints ou avec les pieds sales, cette fréquence doive être augmentée pour que la désinfection soit efficace. Les meilleurs emplacements sont souvent dans les couloirs de sortie de traite ou dans la zone de transfert entre la salle de traite et l’aire de vie. Dans l’idéal, nettoyer les pieds arrières en salle de traite à l’aide d’un jet d’eau moyenne pression, avant chaque passage en pédiluve. Ce nettoyage doit être réalisé avant le branchement du faisceau trayeur ou pendant la traite pour ne pas contaminer la mamelle avec de la bouse.

Conditions de réussite :
  • Les pieds doivent être nettoyés car la saleté inhibe l’effet du désinfectant.
  • La solution désinfectante H3 Aqua doit être renouvelée tous les 150 passages au minimum.
  • Les sols doivent être propres et secs au moins pendant 30 minutes après la désinfection.
  • La désinfection doit être appliquée fréquemment, pendant 2 jours tous les 15 jours au minimum.
  • La quantité de solution désinfectante doit permettre de couvrir le pied jusque sous les ergots (12 cm de hauteur lors de la préparation de la solution désinfectante pour que la hauteur en fin de désinfection soit d’au moins 10 cm).

Le moment de la traite est idéal pour traiter l’ensemble du troupeau. Soit directement en pulvérisation dans la salle de traite (H3 Spray) ou par le passage en pédiluve en sortie de traite.

Pulvérisation en salle de traite :

Par rapport au pédiluve, la pulvérisation de désinfectants sur les pieds en salle de traite présente certains avantages :

  • Réduction de la quantité de produit utilisé,
  • Augmentation de la concentration du désinfectant,
  • Assurance d’une application sur toutes les vaches traites (pieds postérieurs),
Cette méthode nécessite qu’une personne soit dédiée à la désinfection des pieds. Comme pour une application en pédiluve, les onglons doivent être préalablement nettoyés, les sols doivent être propres et secs dans l’heure qui suit l’application.

La solution H3 Care Spray est à pulvériser directement sur les onglons et résiste à la saleté et a une action longue durée. Vous obtiendrez les meilleurs résultats en réalisant un traitement individuel avant le passage au pédiluve.

Le traitement individuel de de la dermatite

Le traitement individuel des lésions de dermatite digitée est essentiel pour permettre leur guérison.

Comment identifier une vache atteinte par la dermatite :
  • Manifestation de douleur, souvent un piétinement des animaux en salle de traite,
  • Odeur nauséabonde (infection),
  • La présence de poils plus longs formant un cercle au dessus des talons.
  • Tous ces indices ne sont pas forcément présents. Le diagnostic repose sur l’inspection des pieds.

Pour traiter les animaux atteints, Vital Concept a complété sa gamme et vous propose H3 Care Paste à appliquer directement sur l’onglon. Pour cela :
- Les pieds doivent être propres et essuyés avant l’application du produit. Une fois dans la cage de parage, appliquer une épaisse couche de H3 Care Paste.
- Appliquer une épaisse couche de H3 Care Paste sur la totalité de l'onglon et laisser imprégner la solution pendant quelques minutes.

Si la plaie le nécessite, utiliser une bande de soins. Retirer cette bande au bout de 5 jours et renouveler l'application. La pose d’un pansement permet d’accélérer la guérison de la maladie.

La dermatite digitée est une maladie qui doit se traiter individuellement pour les animaux atteints. On ne maitrisera la diffusion de la Maladie de Mortellaro qu’en intervenant sur l’ensemble du troupeau par l’application de solution « désinfectante » de manière régulière !


Nathalie Mallédan
Responsable de Marché Ruminant